Vous le savez maintenant toutes – je suis une grande initiée des spas et centres de santé. Et comme j’habite Montréal, j’ai l’habitude de faire plusieurs kilomètres les week-ends pour aller décrocher quelque part dans un sauna flanqué entre deux sapins au bout d’un sentier. Cela fait des années que je passe régulièrement devant le Spa Ovarium, cette institution du quartier Rosemont, et sans bonne raison, je n’y étais jamais entrée. On m’y a invitée pour faire l’essai des soins faisant leur renommée, et quelques semaines plus tard, c’est enrhumée avec l’impression qu’un camion m’ait roulé dessus que je me suis présentée là, trouvant le timing étrangement parfait.

Pour la petite histoire (que j’ai trouvé fort intéressante), le fondateur du Spa Ovarium, Bernard Meloche, un rigoureux adepte de méditation, cherchait à rendre accessible l’atteinte rapide d’une détente profonde, sachant que la pratique méditative quotidienne n’était pas une option pour tous. Dans les années 1980, il fait la découverte des bains flottants et se rend en Californie pour en apprendre davantage sur cette technique nouvelle offrant de profonds niveaux de relaxation. Il rapporte le concept au Québec, et introduit au fil des années une série de soins jumelant les technologies à l’exploration de la pleine conscience et du bien-être au Spa Ovarium.

Pour les curieuses habitant en ville et cherchant un moyen rapide et efficace de véritablement décrocher, un résumé de mon expérience :

Premier arrêt – Pulsar 

On m’a d’abord emmenée dans une pièce pour m’inviter à prendre place dans un fauteuil et enfiler des lunettes et une paire d’écouteurs afin de me plonger dans une expérience sonore et lumineuse visant à calmer le système nerveux et réduire l’hyperactivité mentale, entre autres. En 30 minutes, les fréquences pulsées créent une réaction dans le cerveau, l’emmenant de l’état d’éveil à un état méditatif complet. Pour reprendre l’explication qu’on nous offre sur place – « Les deux hémisphères du cerveau intègrent un nouveau rythme en suivant et en imitant les fréquences proposées par le Pulsar pour ensuite s’harmoniser et se laisser aller à leur tour ». L’effet est rapide, pour ne pas dire immédiat – à la fin de la séance, j’avais l’impression de me réveiller d’une très longue sieste. Plusieurs étudiants utilisent également Pulsar pour se reposer avant un examen ou favoriser leur mémorisation des notions et leur concentration.

Deuxième arrêt – le bain flottant 

Je pense que j’ai texté 8 amies en sortant du bain flottant pour leur dire qu’elles devaient absolument en faire l’essai. Les sportives que nous sommes, on a l’habitude d’ajouter du sel d’Epsom à nos bains pour optimiser la récupération musculaire. Dans un bain flottant, on retrouve 2000 tasses de sel d’Epsom… C’est de la récupération efficace, ça! D’ailleurs, plusieurs athlètes sont vendus à ce soin. Parmi les autres bienfaits d’entrer nue dans une capsule d’isolation qui ressemble à un oeuf ou un vaisseau spatial pour 60 minutes – une régularisation du sommeil (une séance équivaut à 3 heures de sommeil profond…), un renforcement du système immunitaire, un soulagement des douleurs et des inflammations, et le bonheur de flotter (j’ai capoté) pour ne nommer que ceux-ci.

Troisième arrêt – Neurospa 

Après un soin de massothérapie suivant mon bain flottant, j’ai fait un dernier arrêt bien particulier dans un lit zéro gravité permettant de bien intégrer toute la détente procurée par les soins précédents et « d’atteindre une synchronisation mentale et physique complète ». On s’installe dans un lit recouvert d’une coquille et pour une demi-heure, des vibrations parcourent tout notre corps (muscles, organes, cerveau, glandes…) pour atténuer les tensions et procurer un sentiment de bien-être durable, en plus, dit-on, de stimuler la créativité! Comme à la fin de chaque soin à l’Ovarium, quand on venait m’aviser de la fin d’une séance, je n’avais aucune idée si j’étais tombée endormie profondément ou simplement complètement détendue et « entre deux mondes ». Ça doit être ça, décrocher.

Allez-s’y, et donnez-m’en des nouvelles.

Marie-Philippe

J’aimerais remercier l’équipe du Spa Ovarium pour leur accueil et leur générosité.