THE NATURAL CURATOR X CHIC TONIQUE : la beauté naturelle démystifiée

écrit par Marie-Philippe Jean 14 novembre 2017
THE NATURAL CURATOR X CHIC TONIQUE : la beauté naturelle démystifiée

Dès le premier brassage d’idées destiné à mener à la création de Chic tonique, il était question d’unir la santé et la beauté sur une même plateforme. « Ce qu’on met à l’intérieur de nous se reflète à l’extérieur », qu’on répondait à tous ceux qui nous demandaient pourquoi on jumelait l’alimentation saine et le maquillage. L’inverse est tout aussi vrai – ce qu’on choisit d’apposer sur notre visage est absorbé par notre peau pour ensuite glisser vers nos tissus et nos organes. Les effets et conséquences de nos choix en produits de beauté et soins de la peau ont donc un effet direct, et réel, sur notre santé.

Par soucis de cohérence avec mon mode de vie, j’ai débuté mes recherches pour doucement remplacer mes produits par des options naturelles, et je m’y suis perdue. Sur les plateaux de tournage, on me répétait souvent que les produits naturels n’étaient pas assez efficaces, durables et pigmentés pour les exigences de la télé. Sur Internet et en magasin, les mots « green », « bio » et « naturel » se confondaient et se mélangeaient jusqu’à ne plus avoir de sens. Déjà que je portais peu de maquillage, je n’étais pas outillée pour m’attaquer au nouveau monde de la beauté naturelle. Nouveau du moins ici, au Québec.

Instagram m’a ensuite proposé de suivre Emmily Banks, de Depths of Beauty. Cette maquilleuse australienne n’utilise que des produits écologiques, biologiques et naturels, et les résultats sont convaincants. La vie a ensuite mis sur mon chemin Léa Bégin, de Beauties and Co. Sur sa chaise de maquillage tout l’été, j’ai appris à magasiner les bons produits, à réduire ma trousse, et j’ai découvert The Natural Curator. YES.

Un rêve – je n’avais maintenant qu’à visiter un seul site web, made in Québec en plus, pour non seulement découvrir les marques naturelles d’ici et d’ailleurs et faire l’achat de produits, mais m’éduquer sur la beauté verte également.

The Natural Curator, c’est l’entreprise de Karine et Gabrielle, deux Montréalaises et amies de longue date qui ont exploré et observé le marché européen de la beauté avant de mettre au monde leur projet visant à faire des produits naturels et non-toxiques la norme et démontrer que notre routine beauté ne s’en trouvera que bonifié, simplifié, amélioré.

Si je croyais auparavant que de faire cette transition engendrait des compromis sur la qualité ou la tenue des produits, une discussion avec Karine m’a suffit pour m’assurer du contraire – « Il n’y a aucun compromis du genre « ça mène à l’amélioration de ma santé, mais je dois me contenter de ces couleurs que j’aime moins ou sur la longue tenue de mon rouge à lèvres… Non, au contraire – y’a que des côtés positifs. » Fidèle à la beauté naturelle depuis deux ans, elle s’engage avec sa partenaire à ne présenter sur The Natural Curator que la crème de la crème, chacun des produits sélectionnés pour être affiché sur le site cochant quatre rigides critères de sélection. Les produits doivent être :

  • Naturels (aucun ingrédient toxique ou synthétique);
  • De qualité (livrent les résultats promis et prouvent leur efficacité à long terme);
  • Uniques de par leur histoire (on y retrouve entre autres des produits inspirés de rituels beauté ancestraux de divers coins de la planète);
  • Modernes (s’insèrent bien dans notre quotidien par leurs diverses fonctions ou présentent un packaging innovant et original, par exemple).

C’est d’ailleurs ce qui explique l’absence pour le moment de marques canadiennes sur le site – aucun produit n’ayant jusqu’à maintenant passé le test The Natural Curator.

Karine et Gabrielle reconnaissent que la beauté naturelle peut représenter des dépenses plus importantes, mais les expliquent très simplement – « Oui, c’est plus cher, mais pour de bonnes raisons – les produits sont produits en petites quantités et les ingrédients sont de grande qualité et plus concentrés. Il faut aussi dire que comme les produits sont concentrés, on en utilise de moins. Une crème naturelle peut avoir une durée de vie de 8 mois, comparativement à une crème dite « traditionnelle » qui peut se terminer en 3. »

La grande nouvelle, c’est que leur expertise vous sera maintenant partagé ici, sur Chic tonique, dans cette section, question de vous aider à démystifier, comprendre et adopter la beauté naturelle.

Pour débuter cette association, on vous invite à télécharger la Carte Beauté The Natural Curator en cliquant juste ici

Marie-Philippe

Photos – Chloé Crane-Leroux

Commentaires

commentaires

+ + +