All Feet on Boards – Un été sur les planches

écrit par Alexandra Lapointe-Turcotte 26 juillet 2017
All Feet on Boards – Un été sur les planches

J’avais 15 ans. J’écoutais le film Blue Crush en boucle et je rêvais de devenir une surfeuse professionnelle comme Anne-Marie Chadwick. Moi la p’tite sirène de la rue Beausoleil, j’utilisais mon boogie board acheté à Old Orchard Beach quelques années plus tôt pour me créer mon propre Pipe Master dans la piscine. J’aspirais à connaître un grand avenir dans le milieu et me faire commanditer par Billabong… 

J’ai finalement réalisé avec le temps que ce ne serait jamais possible, que même mes talents en surf seraient à jamais médiocres. La déception, je vous jure.

2013, Floride. Je vois quelqu’un au large debout sur une planche. Une planche à pagaies. Ma nouvelle passion, j’en suis certaine.

2017, Montréal. Je viens de terminer ma formation de Basic Sup Instructor. Comme quoi mon amour pour les planches et l’eau a traversé les années.

Le SUP (stand up paddle board) fait maintenant partie du portrait québécois et voilà cinq raisons pourquoi tu devrais toi aussi adhérer à ce sport d’ici l’automne si ce n’est pas déjà fait :

1- C’est le sport parfait pour explorer la faune et la flore aquatique (sauf si tu le pratiques dans le Fleuve Saint-Laurent #eaubrune) avec un angle de vue différent du kayak et du canoë #tuesdebout #vueduhaut.

2- Ce sport est simple et facile (plus la planche est longue et large, plus elle sera stable). Il convient donc à tous les âges. Chacun y trouve son compte! 

3- Tu peux jumeler la pratique du SUP à tes autres passions comme le fitness ou le yoga en essayant un cours de SUP fitness/yoga. Tu peux même aller pêcher sur ta planche, si la pêche est ta passion. Et même, si tu décides d’opter pour une excursion, sache qu’en SUP, chaque partie de ton corps est sollicitée. De tes chevilles, jusqu’à tes mains. Ton équilibre, tes abdominaux, ta tête sont tous mis à contribution pour avancer. Tu fais donc un exercice complet sans même le savoir, en admirant le paysage. 

4- Tu peux te déplacer plus ou moins rapidement, tout dépend de la puissance et de l’exécution de tes mouvements. Pour ma part, ma pratique s’adapte souvent à mon humeur. Quand j’ai besoin de relaxer et de me recentrer, j’opte pour une ballade le long du large en regardant les gros chalets #jalousie. Quand j’ai besoin d’évacuer, je me donne un objectif à atteindre dans un temps donné. Qui plus est, ce moyen de transport est non-polluant comparativement à beaucoup d’autres sports nautiques.

5- Ce sport a un effet thérapeutique sur le corps. La proximité avec l’eau, la liberté liée à chaque coup de pagaie, la sensation de pouvoir chevaucher une vague sans basculer et le contact avec l’air pure des cours d’eau font du SUP un sport unique. Le SUP nous calme l’esprit et le corps. 

Alex

Commentaires

commentaires

+ + +