Vague de chaleur – S’adapter pour continuer de progresser

écrit par Marie-Philippe Jean 25 septembre 2017
Vague de chaleur – S’adapter pour continuer de progresser

J’ai animé tout l’été une émission qui a pour titre Le temps des vacances, à Vrak. Très souvent, entre les prises, je courais me réchauffer à l’intérieur ou on me lançait un manteau pour me couvrir les épaules. Toute l’équipe a bravé des pluies froides et de la neige en mai, et porté des tuques et des mitaines en juin. Le scénario serait franchement différent et le titre de l’émission beaucoup plus approprié ce mois-ci.

La chaleur est accablante, paralysante, et me donne envie de me cloîtrer dans une salle de cinéma climatisée jusqu’à ce que l’automne fasse sa grande entrée. Mais comme je refuse de laisser la météo, ce facteur sur lequel nous avons aucun contrôle immédiat, bouleverser mes routines et ralentir mon progrès et le vôtre à l’entraînement, je vous partage une série de trucs pour qu’on s’adapte à la vague de chaleur toute la semaine :

Faire des parcs nos studios chauffés à ciel ouvert 

Tant qu’à avoir l’impression de vivre dans un sauna, autant en profiter et transposer sa pratique dans les parcs. Si vous tolérez peu la chaleur et avez toujours craint les studios chauffés, votre nouveau studio à ciel ouvert pourrait servir de belle introduction pour explorer les bénéfices d’étirer et renforcer vos muscles dans la chaleur.

Si vous suivez mes stories Instagram, vous savez que je m’entraîne dans un studio chauffé toutes les semaines, même pour des entraînements plus cardio. J’ai augmenté ma flexibilité de manière considérable et je dors toujours mieux après (la chaleur semble détendre mes muscles et favoriser une meilleure nuit de sommeil malgré les endorphines qui peuvent me garder éveillée longtemps après un workout).

Pas besoin de connaître de multiples séquences, de longs étirements profonds en fin de journée sur votre tapis déroulé entre deux arbres peut franchement faire l’affaire.

Magasiner son nouveau gym 

Le refuge parfait en temps de canicule – les salles d’entraînement climatisées. Le début de l’automne, c’est un peu le premier janvier pour les gyms qui présentent souvent un nouvel horaire de cours à essayer. C’est l’occasion d’en tester, de diversifier vos entraînements, et de peut-être trouver votre nouvel résidence secondaire pour l’année à venir (cherchez-s’en donc un avec une piscine…!).

À Montréal, le Gym St-Henri propose maintenant entre autres BodyShred, sur l’heure du lunch (un entraînement de 30 minutes à très haute intensité), le Studiotec de Westmount vous invite à un essai gratuit de l’entraînement par électrostimulation, et ELMT Studio a revu son horaire de spinning, yoga et barre, pour ne nommer que ceux-ci!

Inverser son horaire 

Un jogging ou un circuit extérieur avant 8 heures du matin est une idée qui permettra non seulement de jouer dehors sans suffoquer, mais de démarrer sa journée avec une dose d’énergie qui risque d’affecter sa productivité pour le mieux aussi.

Miser sur ce qu’on néglige souvent 

On a tous tendance à miser sur le cardio et la force musculaire, mais dans la poursuite d’une amélioration de sa forme physique générale, l’équilibre, la mobilité et la flexibilité ne sont pas à négliger. Cette canicule de septembre est une invitation à ralentir, et à porter notre attention vers des exercices qui demandent contrôle et focus.

Bonne chance à toutes!

Marie-Philippe

Commentaires

commentaires

+ + +