Édito :: Devoir redoubler d’efforts

écrit par Marie-Philippe Jean 10 novembre 2016
Édito :: Devoir redoubler d’efforts

Allllright girls. 

Faudra redoubler d’efforts.

Je le sais que vous êtes fatiguées, je le suis aussi. C’est novembre, c’est Trump au pouvoir, c’est la nouvelle peur qui s’est installée dans nos ventres et le poids de tous nos interminables combats qui nous fatiguent. Ce qui nous restait d’espoir et d’optimisme envers notre futur nous a quitté le coeur pour se loger dans nos chevilles, mardi soir. Ça aussi, c’est lourd à porter et c’est fatiguant, le cynisme.

J’ai récemment participé au documentaire La dictature du bonheur, de Marie-Claude Élie-Morin, qui sera diffusé à Télé-Québec, ce lundi à 21h. Marie-Claude et moi avons beaucoup parlé de la loi de l’attraction au cours de l’entrevue, un thème récurrent dans mes écrits – « on attire ce qu’on vibre dans le monde extérieur », our vibe attracts our tribe, « suffit de rayonner et de manifester ce qu’on souhaite créer », « le positif attire le positif, le négatif attire le négatif », oui oui, bien beau, bien vrai et puissant tout ça, mais on fait quoi quand des situations injustes et hors de notre contrôle arrivent? Quand les circonstances nous secouent jusqu’au plus profond de nous-mêmes et font grimper en nous une espèce de rage inconfortable, là, on fait quoi, quand cette « loi » n’a plus de sens et que ça nous prend un remède aux déceptions extra-fort?

On pleure, on crie à l’injustice, on baisse les bras, on refuse de sortir du lit, on s’assoit dans l’noir, on laisse son enthousiasme naturel et sa foi en l’humanité nous déserter, pis après ça, on fait un choix – on choisit la peur et on choisit de se fermer le coeur, ou on se retrousse les manches.

On se retrousse les manches et on redouble d’efforts – «quand y’a pu d’énergie, y’en a encore!» que dirait mon amie Maryse.

Allez, au travail.

On a une jeunesse à faire grandir dans l’ouverture d’esprit et l’acceptation de soi et des autres, on a des hommes à encourager à faire preuve de courage dans leur vulnérabilité, on a beaucoup de lectures à faire sur l’environnement, on a toute notre bravoure à ramasser pour continuer d’être des rebelles dans ce monde où on ne se fait plus confiance, on a tout un processus intérieur à accomplir aussi pour réussir à raccourcir, diminuer, la terrible distance qui nous sépare de tous ceux qui ont su se faire entendre fort aux dernières élections – la confusion et l’incompréhension qui planent en ce moment nous demandent d’être grands et d’ouvrir la conversation… Pas l’choix, vraiment.

Bien des choses sont hors de notre contrôle, et ce qui nous reste d’énergie est trop précieux pour qu’on s’y attarde trop longtemps.

Ce qui en notre contrôle mérite toute notre attention – c’est en notre pouvoir de s’impliquer, de s’informer, de constamment continuer d’apprendre, et de partager tout ce qu’on découvre en soi, chez les autres et dans le monde autour des tables à dîner et des feux de camp.

C’est aussi en notre pouvoir d’être des amoureuses, des soeurs pour les femmes qui nous entourent et celles qu’on ne connaît pas encore, des créatives qui ne font pas qu’avoir de bonnes idées, mais qui leur donnent vie aussi, juste pour le plaisir de créer, ou pour éveiller, guérir, guider, peu importe ce qui vous appelle, ne vous laissez jamais décourager.

En fait oui, vous avez le droit de vous décourager. Faut juste se rappeler le lendemain que c’était seulement une mauvaise journée. Pas une mauvaise idée, ou pire – pas une mauvaise vie.

Ça va aller. On va continuer de jouer dehors, de s’unir avec des gens qui partagent nos valeurs, nos croyances, nos passions, de bosser dur pour ce qu’on souhaite fort, et ça va aller.

« Beloved ones, we were born for these times. It’s why we are here. Your power and your strength is that of the univeres pulsing through you now. In this breath. That can’t be taken away. You are whole and sovereign and needed at this time. Can you trust that even in this madness, that all is in divine order? Perhaps seeing deeper now all of what we, as human consciousness, have all truly created and how much we really have ahead of us… We were born for these times. We chose to be here now. We are in this together. With love and courage, we shall continue to rise. »  – Achintya Devi / @goddess_rising

Marie-Philippe

 

Commentaires

commentaires

+ + +