La performance (lettre à moi-même)

écrit par Noémi Royer 11 mars 2017
La performance (lettre à moi-même)

En cette période pénible d’examens, je prends le temps de t’écrire pour te dire qu’il y a autre chose que les bonnes notes, que le corps parfait, que de plaire à tous ceux qui t’entourent…. Pour te dire de prendre ça un peu plus mollo, de prendre le temps de faire un peu d’introspection en prenant conscience de toute cette pression que tu te mets sur les épaules… d’ailleurs, cette pression là, en vaut-elle vraiment la peine ?

Alors que tu songeais au premier article que tu allais écrire pour Chic tonique, tu te disais d’ores et déjà que ce devait être ton meilleur article. Mais le fallait-il vraiment ? Pourquoi avoir ce réflexe malsain dans tout ce que tu entreprends, dans toutes tes petites actions quotidiennes ? T’es pas fatiguée, ma chérie ? T’es pas fatiguée, de te lever stressée et de te coucher stressée ? T’es pas tannée, de verser des larmes et de te punir parce que tu crois accumuler les échecs ? Tes échecs, tes défauts, je trouve qu’ils te rendent magnifique, et font partie de toi.

Pourquoi tant idéaliser la perfection, quand tu ne pourras jamais l’atteindre ? Et entends-moi bien, ici, tant mieux s’il est impossible de l’atteindre, la perfection.

Forcer la vie équilibrée recommandée, c’est peut-être ce qui cause le déséquilibre. On dit qu’il faut avoir un esprit sain dans un corps sain… Mais à force de vouloir toujours atteindre l’idéal proposé, croyant qu’on doit l’atteindre, on ne la respecte peut-être plus, cette phrase populaire.

Confucius disait qu’on a deux vies, et que la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une. Il n’était pas fou, ce Confucius! Ne mets pas ta vie de côté pour adhérer à des valeurs auxquelles tu n’as pas envie d’adhérer, ou qui te poussent à ne pas être la meilleure version de toi-même. Parce que tu es bien plus jolie quand tu te trouves belle. Tu es bien plus intelligente quand tu crois en tes capacités. Et tu es bien plus resplendissante quand tu souris.

Je sais que t’es épuisée de vouer un culte à la dite déesse de la performance. Tu peux te choisir aussi, tu sais. Tu peux réussir, être en bonne shape et réaliser tes rêves sans te rendre au bout du rouleau. Ce chemin-là, celui du j’en fais pas assez… et du j’suis pas assez bonne…, et bien il ne te mène pas au bonheur et il ne contribue certainement pas à ton épanouissement et à ton bien-être. Lâche donc prise. Juste un peu. T’es bonne, t’es belle, pis t’es tout le temps capable.

You’re not going to master the rest of your life in one day. Just relax. Master the day. Then just keep doing that every day.

Ah, j’oubliais. Je voulais te faire une promesse, celle de prendre soin de toi du mieux que je peux parce que je t’aime, t’sais.

Noémi

Commentaires

commentaires

+ + +