Voyager léger pour un mois ou un week-end

écrit par Marie-Philippe Jean 29 mai 2017
Voyager léger pour un mois ou un week-end

Je ne suis pas connue pour mes habiletés à voyager léger. J’ai souvent occupé tout l’espace du camper van de mon ami Michael avec mes grosses valises pour un roadtrip de 2 jours et demi et emmené ma couette de duvet en camping… Ce n’est pas que je ne fais pas confiance aux prévisions météorologiques, ce sont mes humeurs qui sont imprévisibles. J’emmène plus/trop de chaussures et de vêtements pour m’assurer que sur place, j’aurai sous la main le chandail et la paire de talons qui me font sentir belle et bien à ce moment précis. *Insérer une couple de soupirs*.

Ça, c’était avant.

Avant que je ne voyage avec mon amie Vanessa Pilon- « Là, on n’enregistre pas de bagages, hein? Avec tous les transferts qu’on a à faire? »

Elle me donnait droit à un simple carry-on pour un périple en Argentine où, on nous dit, le thermomètre indique en moyenne 25 degrés en journée pour chuter jusqu’à -10 au cours de la nuit, et où on liste « sac de couchage, chaussures de randonnée, vêtements de plein air… » dans les recommandations d’items à apporter. J’ai angoissé pendant deux jours avant de finalement me décider à faire appel à un spécialiste chez MEC pour m’aider à relever le défi.

J’ai développé des trucs, mais surtout – j’ai rapidement changé mes habitudes. À mon retour d’Argentine, je n’avais que 24 heures pour défaire ma valise et la refaire, cette fois à destination de San Francisco, pour un voyage complètement différent (out les chaussures de randonnée, in les vestons et les talons). Je suis à nouveau repartie avec qu’un bagage à main, sans manquer de rien.

Quelques trucs/astuces/leçons retenus de ma nouvelle vie:

  1. Tout existe en format compact 

En confiant au conseiller de chez MEC ma mission impossible, on a attaqué la tâche en revisitant des items que je possédais pour les remplacer par des plus compacts, et pour me munir d’un sac de compression pour mon sac de couchage. Le voyage de Montréal à Buenos Aires en était un de plus de 24 heures. Je n’avais aucune envie de faire des compromis sur mon confort en laissant mon coussin pour avion à la maison, mais le remplacer par un format plus petit qui se range dans une minuscule pochette, ça, ça m’va.

2. Le multi-couches est une technique pratique à maîtriser 

Si vous voyagez dans une destination au climat très changeant comme on l’a fait en Amérique du Sud, la technique du multi-couches sauvera l’espace que pourrait prendre divers manteaux dans votre valise. Mon conseil ici – bien que les couleurs des fleeces et des vestes sans manche soient attirantes, je suggère d’opter pour les modèles de couleur noir pour varier et multiplier vos ensembles sans avoir l’air d’un personnage pour enfants!

Je débutais souvent la journée avec un t-shirt blanc pour ajouter une laine mérino, une veste sans manches et finalement un bon coupe-vent au cours de la journée.

3. Les chaussures font d’excellents compartiments de rangement 

J’ai réussi à coincer quatre paires de chaussures dans mon bagage à main : une paire de talons, une paire de chaussures de randonnée, une paire de souliers de course et une paire de sandales flats. Le truc – rouler ses hauts et ses sous-vêtements et les glisser dans toutes ses chaussures.

4. Sharing is caring 

Si vous partez avec un ou une amie, dressez la liste de vos besoins ensemble et déterminez « qui apportera quoi ». Vous serez ensemble du matin au soir, vous avez seulement besoin d’un tube de pâte à dents, d’un pot d’ibuprofènes, d’un paquet de lingettes jetables (un essentiel pour survivre aux layovers)… On n’y pense pas toujours, mais dans les cas extrêmes comme celui-ci, chaque pouce gagné est une victoire!

5. Vaut mieux tout essayer à la maison avant le départ 

Le processus de faire votre valise sera peut-être plus long, mais vaut mieux essayer toutes les possibilités que chaque vêtement vous offre avant de partir que d’être inconfortable dans un ensemble une fois loin de chez-vous!

Vous êtes capables.

Marie-Philippe

Un merci tout spécial à MEC qui nous a accompagnées en Argentine et qui nous a fourni conseils et équipement avant le départ.

 

Commentaires

commentaires

+ + +